Catégories
blog

La philo pour renforcer l’esprit critique

Quand les ateliers philo servent le développement de l’esprit critique dès le plus jeune âge.

Une video-conférence très complète qui traite de ce sujet.

https://www.youtube.com/watch?v=Xy1M8MBpYz0

Quelques extraits pour vous donner envie d’en savoir plus, ou vous faire une idée sans écouter les deux heures de conférence… je l’ai fait pour vous, avec plaisir !!

« Rassembler des enfants et les faire discuter sur les grandes questions nécessite un certain savoir-faire, (…) des connaissances du monde de l’enfant et de l’adolescent, (…) et une pédagogie du retrait. Parce que l’objectif n’est pas de leur imposer notre pensée. »

« Plus on observe des ateliers, plus on apprend. Il y a des ateliers qui font ‘flop’, et d’autre qui amènent un émerveillement sans limite. »

« Les effets de ces ateliers nécessitent une certaine régularité sur un temps relativement long. »

« La qualité des ateliers philosophique proposés est liée aux qualités humaines de l’intervenant qui les propose. »

« Depuis 2015, l’Education Nationale reconnait les ateliers philo pour la mise en place de l’EMC (Education Morale et Civique), la Fondation SEVE a été créée, ainsi qu’une chaire Unesco de pratique philosophique avec les enfants ».

« Education à la fraternité par la pratique de la philosophie (…), considérer les enfants comme des interlocuteurs valables. »

« Le circuit de la parole permet de montrer aux enfants où passe la parole dans le groupe. » (Marie Debacker-Tabary)

« Il y a une répétition et une maturation dans la pratique de philosophie à l’école. »

« Depuis 2016, les ateliers SEVE ont reçu l’agrément « Education Nationale » »

« SEVE n’intervient pas qu’en établissement scolaire ! »

« Attention à la confusion des finalités de ces ateliers, notamment dans le développement de l’esprit critique. Peut-on développer l’esprit crtitque via quelques interventions ? s’il n’y a as de suivi, la réposne est « non » (…) on ne déplace pas les représentation et encore moins les conduites des adultes, adolescents et enfants en un claquement de doigts, ça prend du temps. »

« Il y a différentes stratégies : on peut aborder les sujet sensibles frontalement (harcèlement, laïcité, complotisme, relation de genres entre les sexes…) mais attention de ne pas se transformer en leçon de moral ou en « éducation à… ». C’est important « l’éducation à », mais ce n’est pas l’objet de l’atelier de philo. La mission du philosophe s’arrête à développer le jugement critique des enfants (interroger la valeur des valeurs). Il y a des approches plus indirectes de ces sujets pour viser le développement de l’esprit critique par les habiletés de pensés. Pour le complotisme par exemple, on a appris à faire des pas de côté, avec des thèmes tels que « croire et savoir », sans cibler la croyance religieuse, mais plutôt l’origine de leurs croyances. Attention de conserver une visée philosophique, la plus efficace pour forger un esprit critique, même si cela prend un peu de temps. Considérer les enfants comme des interlocuteur valables favorise l’effet pygmalion. » (Christian Budex)

« L’atelier philo est ce moment où on réfléchit à notre humanité et au devenir de notre humanité. »

« Evaluer les effets et limites de ces pratiques et renforcer les compétences des animateurs. Ce sont des oasis de penser et de décélération dans ce monde. »

Merci à cette belle initiative qui permet de sentir le mouvement général qui soutien le changement dans notre volonté de vivre ensemble !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.